Interviews

Extrait du blog Livres-avis de Stéphanie :

Interview de Blanche Monah

Mercredi 17 janvier 2017


Interview de Blanche Monah

  
Merci à Blanche Monah qui s'est prêtée au jeu de l'interview pour le blog. Une auteure que j'ai découvert en ce début d'année grâce à ses deux livres qui m'ont touchée en plein cœur et que j'ai adoré  "La cage dorée" et " Des étoiles à l'infini" .
Je vous propose donc de faire plus ample connaissance avec Blanche.











Interview


* Peux-tu nous parler de toi en quelques mots?
Je suis née en 1978 en Bretagne.
Après des études dans le Sud de la France dans le domaine des Métiers du Livre, j'ai pris une année sabbatique pour voyager en Asie. À la suite de quoi je suis partie travailler dans l'humanitaire, à Madagascar, pendant un an et demi.
Depuis, j'ai exercé divers métiers (cuisinière, restauratrice, gérante d'une boutique d'artisanat,...).
Mais ma vraie passion dans la vie, ce sont les livres. J'en lis énormément, et j'en écris depuis mon adolescence.
Je vis à Dinan avec mon compagnon et mon fils de treize ans.



* D’où te vient cette envie pour l’écriture? Comment as-tu commencé à écrire?
D’où me vient mon envie d’écrire, ça, je ne sais pas vraiment. C’est une compulsion. Des personnages qui vous hantent le soir avant de dormir, les phrases qui arrivent pratiquement toutes seules et qui s’enchaînent. Ca m’arrive assez souvent de me relever pour écrire. Heureusement que mon copain a le sommeil lourd ;-) !
Il m’est arrive au cours de ma vie d’avoir des périodes où je n’écrivais pas, des années parfois, mais ça finit toujours par revenir.
* Depuis combien de temps écris-tu?
J’ai écrit ma première nouvelle en 5e. Une tragique histoire d’adolescente en rupture, droguée et prostituée, pompée ou du moins très largement inspirée d’un roman très en vogue à l’époque : Christiane F., treize ans, droguée, prostituée. Tout un programme !



* Fais-tu lire ce que tu as écrit avant de l’envoyer à ta maison d’édition? Si ce n’est pas indiscret à qui?
J’essaie de faire relire, mais je débute dans le métier, et n’ai pas de bêta-lectrice attitrée. Donc en fait, ça change à chaque fois !
J’avais donné la première version de la Cage Dorée, qui était plus courte, à lire à ma sœur (j’ai rajouté une partie supplémentaire suite à ses remarques). Elle est blindée, question dureté de lecture, elle lit des trucs, il faut voir, donc je savais qu’elle était capable d’encaisser le “choc”. J’étais quand même assez gênée de faire lire un texte pareil à quelqu’un. Il y a des scènes vraiment violentes, psychologiquement parlant. Ce roman a un côté malsain dont je suis parfaitement consciente.
Pour des étoiles à l’Infini, ça s’est passé différemment. J’avais déjà publié la Cage Dorée depuis environ deux semaines. Je n’étais pas encore sur facebook, c’est sur Booknode que j’ai échangé avec une de mes lectrices qui m’avait laissé un long message sur ses impressions et ses réactions face à la lecture de la Cage Dorée. J’ai fini par lui proposer de lire Des étoiles à l’Infini, deux semaines avant qu’il sorte. Ma sœur n’aime pas la romance, donc ça ne l’intéressait pas de le lire, d’autant qu’elle a un enfant en bas-âge, donc elle n’a pas beaucoup de temps.
Vous imaginez bien que deux semaines avant la publication, je n’allais pas changer grand-chose, même si elle avait détesté. Mais elle a adoré et ses petites remarques m’ont donné quelques idées pour le tome 2.
* Quand écris-tu? As-tu un « rituel » d’écriture?

Non. J’écris n’importe quand, n’importe où ; s’il y a trop de bruit, je mets de la musique en langue étrangère dans mes écouteurs pour m’isoler. Je ne peux pas écouter de chanson française, sinon ça me perturbe !


* Que préfères-tu dans ton activité d’auteure? Avant, pendant, après l’écriture? D’autres moments?


J’adore le moment où les personnages et les histoires prennent forme dans mon esprit. C’est presque magique.
J’aime aussi le moment de l’écriture, jouer avec les mots, les tournures de phrases,…
C’est moins marrant quand ça bloque, ou qu’on bute sur une idée, qu’on a un problème avec l’intrigue.
Les corrections, c’est barbant.
Mais j’adore aussi après l’écriture, quand je peux recueillir les impressions que mes livres ont laissés sur leurs lectrices (pas eu de commentateur masculin pour l’instant) au travers de leurs commentaires, ou des chroniques de bloggeuses. C’est extrêmement gratifiant et émouvant, surtout quand on ne lit que des compliments !
*Que représente l’écriture pour toi?
L’écriture représente énormément pour moi.
Je ne suis pas quelqu’un de très sociable, même si je me suis améliorée avec les années, ni de très sportif, je suis plutôt casanière quand je ne voyage pas, donc je vis beaucoup dans ma tête. Je lis énormément, j’ai toujours beaucoup lu. Même en Inde ou à Madagascar, je m’arrangeais pour trouver des livres en français.
Les livres sont ce que je préfère au monde, parfois même au détriment des êtres humains.
J’ai toujours rêvé d’être écrivain. D’aussi loin que je puisse m’en souvenir. Mais jusqu’à récemment, je ne me sentais pas prête, mon style n’était pas “mûr” et je n’avais rien qui valle vraiment le coup d’être publié. Et puis j’ai écrit la Cage Dorée. C’était bon, je le sentais, mais aussi tellement dur et tellement choquant ! J’ai mis du temps à me décider à le mettre en auto-publication. Je n’ai pas vraiment cherché d’éditeur, je me suis dit “Un bouquin comme ça, les éditeurs ne vont pas se bousculer pour le publier” à cause du sujet et de quelques scènes limite intolérables.
Je suis plutôt pessimiste de nature, donc je m’attendais à vendre quelques exemplaires par mois, mais j’ai quand même joué le jeu, j’ai fait un peu promo à droite à gauche sur des forums, j’ai propose le roman à quelques blogs, et l’ai rentré sur des sites comme Booknode ou Livraddict.
Je ne m’attendais pas du tout à un tel succès, et que dire de celui Des étoiles à l’Infini ? Une semaine après sa sortie, il a déjà dépassé la Cage Dorée en termes de chiffres de vente.
En un mois, j’ai été approchée par quatre éditeurs.
Je suis en train de vivre mon rêve de toujours, et je kiffe grave !!!

* Peux-tu nous parler de tes  histoires «La cage dorée » et «  Des étoiles à l’infini » ?
La Cage Dorée est classée en dark romance, même si ce n’est pas le même scenario que les classiques Twist Me ou Percée à Nue. Heather est prisonnière d’une situation malsaine, et on découvre en partie à travers les yeux de Phénix le calvaire qu’est sa vie. C’est un roman qui vous fera passer par des montagnes russes émotionnelles. Mais, encore une fois, tout le monde n’est pas fait pour le lire.
Des étoiles à l’Infini, en revanche, est tout public. C’est une romance New Adult douce et tendre, passionnée, l’histoire d’un premier amour à l’université.
Je l’ai publié très rapidement après la Cage Dorée car je voulais que tout le monde puisse me lire, même si la Cage Dorée les effrayait un peu. Je voulais aussi montrer que j’écrivais dans des registres très différents.

* Comment définirais-tu en quelques mots ton ou tes héros, héroïnes?
Réalistes. C’est le plus important, pour moi, que mes personnages aient l’air parfaitement authentiques et qu’ils aient leur propre personnalité, leur caractère, leurs tics, leurs humeurs.
D’après les commentaires que j’ai lu, je réussis plutôt bien ! Beaucoup de lectrices se disent très attachées à mes personnages.
Mes héros, et mes héroïnes… je n’ai jamais vraiment réfléchi à leurs points communs. Pour moi, ils sont tous tellement différents que j’ai du mal à les comparer.
* Quels sont tes auteurs(es) préférés?
J’admire beaucoup (dans le désordre) Lily Haime, Virginie Despentes, Lisa Kleypas, Laurell K Hamilton, Alfred de Musset, Baudelaire, Orson Scott Card, ...

* Si tu devais choisir ton livre et ta chanson coup de cœur du moment ça serait?

J’ai une chanson de Goldman dans la tête depuis 10 jours, ça conviendra ? “Quoi que je fasse, où que je sois, rien ne t’efface, je pense à toi” et ça tourne en boucle.
Un livre ? Je lis très peu quand j’écris, et là ça fait deux mois que j’écris tous les jours, donc… Non, pas de coup de cœur récent.
J’ai lu beaucoup de romans de Lily Haime cette année, c’est pour ça que je l’ai citée en premier à la question précédente.

* Une citation favorite?
“Rien ne se perd, rien ne crée, tout se transforme”. Je sais, c’est un peu bizarre, mais je trouve que ça s’applique à plein de choses.

*Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui aimeraient se lancer dans l’écriture?

De ne pas trop écouter les autres, il faut trouver sa propre voie et sa propre voix.
S’exercer, écrire, écrire, écrire, et attendre de se sentir prêt. Puis se lancer !
* Et pour finir un petit mot pour tes lectrices?
C’est vraiment “merci” qui me vient en premier.
Je leur dois tout, et j’en suis tout à fait consciente. Merci d’avoir tenté l’aventure avec une auteure inconnue, merci de m’avoir fait confiance, d’accepter de prendre ma main même quand je vous emmène dans les plus noires contrées de l’âme humaine. Certaines ont lâché sur la Cage Dorée, et j’en veux un peu à celles qui ont posté des commentaires négatifs, alors que j’ai bien spécifié tant dans le résumé que dans le livre, quelle que soit sa forme, que ce roman comportait des scènes de violences psychologiques et physiques intenses. Je ne pouvais pas me montrer plus claire.
J’adresse un merci particulier à toutes mes lectrices qui me soutiennent sur les réseaux sociaux, qui parlent de moi dans leurs groupes de lecture, aux bloggeuses qui m’offrent des chroniques ou des interviews, à tous les lecteurs qui ont à cœur de faire découvrir ma plume à d’autres lecteurs.
Vous êtes les meilleures, et je vous adore !!!
Merci  Blanche  de t’être prêté au jeu des questions pour notre page Livres-avis de Steph
#lateamlivresavisdesteph



Blanche Monah a publié son premier livre en dark romance « La cage dorée » en décembre dernier. La toile lui a offert un très joli accueil. Retrouvez la chronique de Claire, ici
Puis, « Des étoiles à l’infini » a vu le jour en janvier. Une romance New Adult qui est dans ma pile à lire.
Retour sur son parcours.
– Depuis combien de temps écrivez-vous ?
J’ai écrit ma première histoire en 6e, une nouvelle qui s’est peu à peu étoffée en roman. Je n’ai plus arrêté depuis !
– Où puisez-vous l’inspiration ?
Dans mes lectures, et dans mon âme sombre et torturée, lol. Et également dans mes rêves. Je sais, ça peut sembler étrange, mais il m’arrive de me réveiller avec des idées de roman, très détaillées parfois.
– Votre roman « La cage dorée » a fait couler beaucoup d’encre, pouvez-vous nous décrire ce roman en quelques mots ou phrases ?
La présentation que j’en ai faite est très parlante, je crois, donc je vais la remettre : « Vous n’avez jamais lu un roman tel que celui-ci. Noir, et rempli d’espoir. Violent, mais tendre. Par moments limite insoutenable, et à d’autres touchant. C’est l’histoire de deux amours qui s’affrontent. L’un destructeur, malsain et illégitime. L’autre rédempteur. Lequel des deux gagnera ? »
C’est une histoire extrêmement sombre. Seul le personnage de Phénix y donne de la lumière. Certaines personnes n’arrivent pas à aller jusqu’au bout, tant certaines scènes sont éprouvantes, et trouvent le roman trop malsain. Il n’est pas fait pour tout le monde. Certains adorent, d’autres détestent. 
– Avez-vous peur d’être catalogué en Dark romance ?
Non, d’une part parce que j’écris des choses très différentes, et d’autre part, parce qu’effectivement, j’ai écrit et j’écrirai encore de la Dark (avec une définition très large de ce genre, parce que j’écris d’abord le roman que j’ai en tête, et puis seulement par la suite, je tente de le faire rentrer dans une case). 
– Ensuite vous avez publié « Des étoiles à l’infini », une romance New Adult plus douce, pourquoi avoir changé de style? Quel accueil a t-il reçu par le public?
J’ai changé de style pour Des Etoiles à l’Infini parce que j’avais besoin de légèreté et de douceur, après l’épreuve qu’a été l’écriture de la Cage Dorée, et aussi pour montrer que j’étais capable d’écrire autre chose que des romans glauques et malsains. Ça a plutôt bien fonctionné, je crois, Des Etoiles à l’Infini a très bien marché, il va d’ailleurs être publié chez City éditions, dans leur collection Eden, en juin, en édition papier. J’ai eu beaucoup de retours très positifs sur ce 2e roman.
– Pourquoi avoir choisi l’auto-édition ?
J’ai choisi l’auto-édition, parce que trouver un éditeur qui ait l’audace de publier la Cage Dorée, ce n’était pas gagné d’avance ! J’ai reçu quelques propositions depuis, que j’ai déclinées car elles ne m’intéressaient pas suffisamment. Et comme je l’ai écrit plus haut, Des étoiles à l’Infini a été repérée par une maison d’édition que j’apprécie et qui m’a proposé de le sortir en librairie. Là, j’ai dit oui !
– Travailles-vous sur un nouveau projet ?
En effet, j’écris actuellement une romance érotic-fantasy (oui, encore un nouveau genre !), La Sorcière Maudite, qui avance très vite et que je devrais publier prochainement. Pour ceux et celles qui seraient curieux, les trois premiers chapitres sont d’ores et déjà sur mon blog auteur.
– Où aurons-nous la chance de te croiser cette année?
Je n’ai rien de prévu pour le moment.
– Quels conseils donneriez-vous aux auteurs débutants?
D’être exigeants vis-à-vis d’eux-mêmes. De remettre cent fois leur ouvrage sur le métier, s’il le faut, jusqu’à ce qu’ils soient satisfaits. De ne pas trop écouter les autres, et de persévérer. Notre style évolue avec le temps. Quand je relis mes anciens écrits, je suis horrifiée !
Merci d’avoir pris le temps de me répondre.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire